Mais qui es-tu ?

Je sais, cette question vous parait insoutenable ! Alors venons-en directement aux faits ! Vous avez déjà fait connaissance avec mon « humour », ok c’est passable, mais je me sens obligé de préciser pour éviter toute confusion.

Donc, je m’appelle Thomas Biarneix, je viens de dépasser la trentaine et je vis à Toulouse. Il faut dire que je suis né à Toulouse aussi et que je n’avais jamais imaginé y rester autant de temps. Mes origines bretonnes m’ont souvent rappelé à l’océan, mais la vie est une succession de surprises parfois, et moi, je vis encore ici. Oh, n’allez pas croire que je me plains, je suis très heureux ici !

Jeune étudiant en protection de la nature, c’est à ce moment là que j’ai découvert le photographie. D’ailleurs, j’ai en souvenir un blog que je tenais à l’époque. C’est beau la naïveté d’un jeune adulte. J’en souris moi-même aujourd’hui, les photos n’était pas fabuleuses et techniquement je n’étais pas un photographe extraordinaire, mais c’était un sacré début. Puis j’ai poursuivi mes études en laissant peu à peu la photographie de côté.

Après 10 années à travailler dans la communication numérique en collectivité territorial, ce qui m’a amené à produire beaucoup d’images (photos et vidéos), j’ai décidé de me lancer à mon compte pleinement en 2019.

Mais j’ai réellement commencé la photographie de manière sérieuse avec les concerts. Je fais partie d’un webzine de découverte musicale sur Toulouse (qui s’appelle Opus musiques, instant promo ^^) depuis plus de cinq ans, ce qui me permet de photographier de nombreux lives tout au long de l’année.

Et c’est vraiment avec cette pratique photographique que j’ai remis le pied à l’étrier. La gestion des basses lumières, savoir saisir le bon moment, rendre les émotions et l’intensité vécue par les artistes, ça c’est un sacré challenge pour un photographe et c’était une base géniale pour les mariages.

J’ai décidé de me lancer dans la photographie de mariage après mon propre mariage. Les émotions que j’ai ressentis ce jour-là et la manière dont notre photographe les avait capturées, ça a été un déclencheur.

Être témoin de tant d’amour, pourvoir retranscrire ça à travers ma photographie, permettre à des gens de se replonger dans ces souvenirs si importants, c’est un vrai leitmotiv.
Je dois avouer que je verse ma petite larme à chaque fois que je regarde à nouveau les photos de mon mariage. Je suis un homme sensible voyez-vous !

J’ai donc commencé à faire des photos de mariage pour les copains puis petit à petit en second photographe et enfin tout seul comme un grand ! Quoiqu’il en soit, je travaille toujours en argentique, mais ça c’est une aventure en soit !

Pour moi, la vie est donc une grande aventure ! A chaque jour sa rivière infestée de crocodiles à traverser. Je suis un inénarrable explorateur (et un enfant aussi), ce qui explique que je passe mon temps à trainer mes santiags (j’en ai pas en vrai mais un jour peut-être) pour faire des photos. En pleine nature, en ville, en bord de mer, à l’étranger, aucun terrain de jeu n’est trop beau. Mais ça, je vous invite à le découvrir par ici.

Mais qui es-tu ?

Je sais, cette question vous parait insoutenable ! Alors venons-en directement aux faits ! Vous avez déjà fait connaissance avec mon « humour », ok c’est passable, mais je me sens obligé de préciser pour éviter toute confusion.

Donc, je m’appelle Thomas Biarneix, je viens de dépasser la trentaine et je vis à Toulouse. Il faut dire que je suis né à Toulouse aussi et que je n’avais jamais imaginé y rester autant de temps. Mes origines bretonnes m’ont souvent rappelé à l’océan, mais la vie est une succession de surprises parfois, et moi, je vis encore ici. Oh, n’allez pas croire que je me plains, je suis très heureux ici !

Jeune étudiant en protection de la nature, c’est à ce moment là que j’ai découvert le photographie. D’ailleurs, j’ai en souvenir un blog que je tenais à l’époque. C’est beau la naïveté d’un jeune adulte. J’en souris moi-même aujourd’hui, les photos n’était pas fabuleuses et techniquement je n’étais pas un photographe extraordinaire, mais c’était un sacré début. Puis j’ai poursuivi mes études en laissant peu à peu la photographie de côté.

Après 10 années à travailler dans la communication numérique en collectivité territorial, ce qui m’a amené à produire beaucoup d’images (photos et vidéos), j’ai décidé de me lancer à mon compte pleinement en 2019.

Mais j’ai réellement commencé la photographie de manière sérieuse avec les concerts. Je fais partie d’un webzine de découverte musicale sur Toulouse (qui s’appelle Opus musiques, instant promo ^^) depuis plus de cinq ans, ce qui me permet de photographier de nombreux lives tout au long de l’année.

Et c’est vraiment avec cette pratique photographique que j’ai remis le pied à l’étrier. La gestion des basses lumières, savoir saisir le bon moment, rendre les émotions et l’intensité vécue par les artistes, ça c’est un sacré challenge pour un photographe et c’était une base géniale pour les mariages.

J’ai décidé de me lancer dans la photographie de mariage après mon propre mariage. Les émotions que j’ai ressentis ce jour-là et la manière dont notre photographe les avait capturées, ça a été un déclencheur.

Être témoin de tant d’amour, pourvoir retranscrire ça à travers ma photographie, permettre à des gens de se replonger dans ces souvenirs si importants, c’est un vrai leitmotiv.
Je dois avouer que je verse ma petite larme à chaque fois que je regarde à nouveau les photos de mon mariage. Je suis un homme sensible voyez-vous !

J’ai donc commencé à faire des photos de mariage pour les copains puis petit à petit en second photographe et enfin tout seul comme un grand ! Quoiqu’il en soit, je travaille toujours en argentique, mais ça c’est une aventure en soit !

Pour moi, la vie est donc une grande aventure ! A chaque jour sa rivière infestée de crocodiles à traverser. Je suis un inénarrable explorateur (et un enfant aussi), ce qui explique que je passe mon temps à trainer mes santiags (j’en ai pas en vrai mais un jour peut-être) pour faire des photos. En pleine nature, en ville, en bord de mer, à l’étranger, aucun terrain de jeu n’est trop beau. Mais ça, je vous invite à le découvrir par ici.

Le vent se lève !… Il faut tenter de vivre !
L’air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !
Rompez, vagues ! Rompez d’eaux réjouies
Ce toit tranquille où picoraient des focs !

Paul Valéry, Le Cimetière Marin

J’ai tout un tas de petites passions et de hobbies, mais je vous laisse découvrir ça en images !
Évidemment je ne mets pas tout, mais ça donne une petite idée.

Vous voulez aller plus loin ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur qui je suis, il est peut-être temps d’aller voir plus de photos non ?

Vous avez le choix entre découvrir l’aventure photo de mariage ou découvrir le reste de mon univers artistique. A vous de choisir !

Curabitur ultricies consectetur elit. dapibus adipiscing dolor. venenatis ante. mattis accumsan